SITE_LUZERNE 2013-2
La Luzerne est menacée.Tenez-vous informés !
La culture
Le sol
Des sols adaptés à la plante
La luzerne est une plante qui exige un sol sain. Sa culture doit être implantée sur des sols dont le pH est au minimum de 6,5.
Dans certaines zones de production, la luzerne est cultivée sur sols drainés. Dans les sols qui n'ont jamais reçu de luzerne ou légèrement acides, il est souhaitable d'inoculer la semence de luzerne avec Rhizobium meliloti.

La plante est capable de développer un enracinement profond pivotant. Un sol suffisamment pourvu en potasse et en calcium est alors nécessaire. Une semelle de labour s'opposera à son développement.
En été, sur certains sols superficiels (type graveluche), il n'est pas rare de constater des dépressions dans le volume végétal aérien. Ces sols n'ont pas une réserve en eau suffisante pour assurer une bonne alimentation de la plante tout au long de l'année.

Les besoins en eau de la plante sont estimés à 50 mm pour élaborer une tonne de matière sèche par hectare.


La meilleure tête d'assolement pour le blé : + 3 q(1)
La luzerne est cultivée en moyenne sur 10 % de la S.A.U. en Champagne crayeuse. Elle est généralement précédée d'un escourgeon ou d'une jachère, ou bien implantée d'une céréale de printemps.

L'implantation peut aussi se faire en été derrière pois, orge de printemps ou blé. Les dates de semis sont alors plus tardives et limitent les possibilités de développement de la plante avant l'hiver, ce qui pourra être préjudiciable à sa pérennité. L'œillette est un précédent proscrit pour la luzerne. Exploitée sur deux ou trois années, la luzerne est systématiquement suivie d'un blé aussitôt son retournement. Il n'y a pas de période d'interculture.

Pour limiter certaines attaques parasitaires (nématodes rhizoctone...), il est souhaitable de laisser au moins 6 à 8 ans entre deux cultures de luzerne dans une même parcelle.
UNE PHYSIOLOGIE
HORS DU COMMUN